Rapport du président

Rapport de la présidente 2018-2019

Une autre année bien remplie a passé et, comme toujours, je suis très reconnaissante envers tous ceux qui ont mis leur temps, leurs connaissances et leur argent au service du bien-être des animaux au Canada.

Notre base de donateurs individuels, même si elle est encore relativement petite, continue de croître à mesure que la nouvelle de notre travail se répand sur les médias traditionnels et sociaux. Cette année, je suis particulièrement reconnaissante du legs généreux que nous avons reçu de la succession de Hilda Crawley. Nous sommes également reconnaissants aux programmes de dons et d’appariement de dons de Telus, d’Hydro One et de diverses collectivités de Centraide. La générosité de nos donateurs aide la FBAC à financer le travail incroyable d’individus, de clubs d’étudiants et d’organisations de défense des animaux s’efforçant d’améliorer la vie des animaux.

En 2018, 24 organisations de protection des animaux ont soumis des demandes de subvention pour l’année 2019. Le comité des subventions a sélectionné 7 de ces candidatures dont 4 projets ont été approuvés par le conseil. Nous avons octroyé un peu plus de 21 300 $ en subventions pour protéger la faune (Alberta Institute for Wildlife Conservation), les animaux de laboratoire (Animals in Science Policy Institute) et les animaux de compagnie (Paws for Hope Foundation et Ottawa Humane Society). Les détails des projets sont énumérés dans la section «récipiendaires passés» sur le site Web awfc.ca.

De plus, nous avons financé deux bourses de voyage de 500 $ chacune pour aider la PEI Humane Society et le Paws Cat Purr Cat Café à Thunder Bay à envoyer un représentant à la conférence annuelle de Humane Canada, qui aura lieu en avril à Montréal. Une subvention de 2 000 $ a également été fournie au programme sur le bien-être des animaux de l’Université de la Colombie-Britannique pour organiser une table ronde en avril sur l’avenir du bien-être des animaux au Canada du point de vue des nouveaux scientifiques.

Nous avons eu le plaisir d’accorder le deuxième prix commémoratif Carol Morgan. La candidate retenue était la docteure Holly Tillotson, vétérinaire de l’hôpital vétérinaire Pacific Rim de Port Alberni, en Colombie-Britannique. La Dre Tillotson utilisera sa subvention de 1 500 $ pour poursuivre ses études en criminalistique afin de faciliter les enquêtes sur les crimes contre les animaux.

Nous continuons également à encourager les futurs chefs de file canadiens en matière de bien-être animal en finançant des études et des événements extra-scolaires sur le bien-être animal dans des universités canadiennes. Cela comprenait un financement de 6 870 $ pour 4 clubs de bien-être animal des universités de Guelph, de Colombie-Britannique, de la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Calgary et du Collège vétérinaire de l’Atlantique.

Bien sûr, rien de tout cela ne serait possible sans le dévouement de nos membres du comité des subventions – Norm, Lee, Jackie et Sophie. La gestion du processus d’examen et de sélection des demandes de subvention sur une période de trois mois représente une énorme charge de travail. J’applaudis votre dévouement et votre engagement. Nicolas, c’était votre première année à la Fondation et nous attendons avec impatience vos commentaires et votre expertise au sein du comité.

J’aimerais également remercier les personnes qui contribuent au Comité des communications et qui maintiennent notre site Web et notre présence sur Facebook à jour et pertinents pour nos supporters. Amy, vous avez porté notre présence sur les médias sociaux à un tout autre niveau et j’ai beaucoup apprécié votre soutien supplémentaire avec le site Web. Notre comité de vision n’a pas eu beaucoup de travail cette année grâce aux efforts considérables déployés l’année dernière, mais néanmoins, Norm continue de veiller à ce que notre mandat soit clair et authentique. Merci à Cathy de s’être jointe à notre comité de collecte de fonds. Vous avez présenté des idées créatives et de nouvelles opportunités pour la Fondation. Lee, merci pour le travail que vous accomplissez à la présidence du comité des nominations et à maintenir l’expertise dont notre conseil a besoin pour défendre et renforcer notre mandat. John, vous continuez de faire un travail remarquable en maintenant nos finances sur les rails et dans les limites de notre budget. Nous vous en sommes très redevables. Enfin, un autre merci à Amy pour son travail incroyable en tant que secrétaire du conseil. Je sais la quantité de travail nécessaire à la gestion des affaires de la Fondation. Au nom de tous les membres du conseil, permettez-moi de vous dire à quel point nous sommes reconnaissants.

Je suis heureuse d’annoncer que c’est l’une des premières assemblées générales depuis une longue période sans que nous ayons à dire au revoir aux membres de notre conseil actuel. Nous contribuons tous de différentes manières, en apportant différents talents et perspectives, permettant ainsi à la Fondation d’évoluer et de se développer. En terminant, je tiens à réitérer ma sincère gratitude pour le temps et l’expertise apportés par chacun des membres du conseil d’administration. J’attends avec impatience une nouvelle année de nouvelles possibilités.

– Leanne McConnachie, présidente de la Fondation du bien-être animal du Canada, avril 2019
Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

________________________________________________________________________

Rapport de la présidente 2017-2018

Une autre année bien remplie a passé et beaucoup a été accompli grâce au soutien de nos donateurs, sympathisants, bénéficiaires de subventions et membres du conseil d’administration.

Nous sommes reconnaissants à notre groupe relativement restreint de donateurs individuels, mensuels et ponctuels, et aux donateurs anonymes qui nous soutiennent par le biais de Centraide ou de leurs les programmes de dons d’entreprise et de jumelage de dons de l’employeur. Merci à nos supporters Hydro One en Ontario, Telus, IBM et Centraide de Victoria, d’Alberta, de Winnipeg, du nord-est de l’Ontario, de Prescott-Russell, d’Ottawa, des comtés de Lanark et Renfrew, de la Région de Peel, et des districts de Sudbury et Nipissing.

Nous avons la chance de bénéficier occasionnellement de dons d’autres fondations et de testaments et successions. Ces dons plus importants améliorent grandement notre fonds de capital, qui est entièrement investi pour nous assurer de continuer à générer des fonds et des dividendes permettant la subvention de projets actuels et futurs. Merci à la succession de Lloyd Driscoll et du Gateside Foundation K and V pour leur générosité cette année.

Bien entendu, l’activité principale de notre Fondation consiste à affecter les fonds que nous recevons à des projets sur le bien-être des animaux à travers le pays. En 2017, nous avons reçu des candidatures de 20 organisations de protection des animaux pour recevoir un financement en 2018. Le comité des subventions a retenu 10 de ces candidatures et en a sélectionné 6 pour approbation par le conseil. Un peu plus de 29 000 dollars de subventions ont été alloués à la protection de la faune (Sierra Club Foundation – Atlantic Chapter, Wolf Aware and National Wildlife Centre), des animaux de compagnie (Lakes Animal Friendship Society et SPCA de la Saskatchewan) et des animaux de ferme (CFHS). Les détails des projets sont énumérés dans la section «Récipiendaires passés» sur le site Internet awfc.ca.

De plus, nous avons financé deux bourses de voyage de 500 $ chacune pour aider la Société protectrice des animaux de Thunder Bay et la Société protectrice des animaux du Lac La Biche à envoyer un représentant à la conférence annuelle du CFHS, qui se tiendra en avril à Calgary. Un financement a également été fourni au Animal Welfare Program de l’Université de la Colombie-Britannique, pour organiser en avril une conférence commémorant le 20ème anniversaire de la réussite de leur programme d’études supérieures en Science du bien-être animal.

Cette année, nous avons eu le plaisir d’attribuer le premier prix commémoratif Carol Morgan. La candidate retenue était la Dre Susi Cienciala d’Enderby, en Colombie-Britannique. Dr. Cienciala va utiliser sa subvention de 1000 $ pour partager ses connaissances sur la façon dont les chevaux peuvent en apprendre aux étudiants vétérinaires au Canada.

Enfin, nous avons poursuivi notre tradition de financer des activités extra-scolaires et des événements sur le bien-être des animaux pour les étudiants des universités canadiennes. Cela comprenait un financement de 6740 $ pour six clubs de bien-être animal des universités de l’Île du Prince Édouard, de Montréal, de Guelph, de la Saskatchewan, de Calgary et de la Colombie Britannique.

Bien sûr, la gestion de notre programme de subventions ne serait pas possible sans l’incroyable dévouement de notre conseil d’administration. J’aimerais particulièrement remercier mes collègues du comité des subventions. Le comité examine en moyenne 40 candidatures entre septembre et novembre. L’engagement de temps est donc considérable et les téléconférences pour en discuter sont longues. Je vous suis vraiment reconnaissant pour votre contribution au processus en temps et en expertise.

Je voudrais également remercier les personnes qui contribuent au comité des communications (en maintenant notre site Web et notre présence sur Facebook), à notre comité de vision (comment notre Fondation continue d’avoir un impact sur le bien-être des animaux grâce aux projets que nous finançons) et au comité de collecte de fonds (qui n’a été créé que récemment pour examiner comment nous pouvons renforcer notre base de donateurs afin de pouvoir financer le mieux possible les futurs projets).

Je tiens également à souligner le travail exemplaire de notre comité des finances, à savoir le trésorier John Andrew. John nous maintient dans les limites de notre budget et en bonne forme pour les années à venir. Votre contribution est inestimable.

Comme pour toutes les assemblées générales, nous devons dire au revoir à un ou plusieurs de nos membres de longue date au conseil d’administration lorsque leur mandat se termine. Renée Bergeron, qui a rejoint le conseil en 2012, nous quittera cette année. Elle a exercé les fonctions de vice-présidente, de présidente et plus récemment de secrétaire. Merci Renée pour votre engagement envers l’organisation.

Heureusement, quand quelqu’un part, cela donne l’occasion pour un nouveau membre de nous rejoindre. En 2017, Sophie Gaillard, avocate au service Enquêtes et inspections de la SPCA de Montréal, est devenue membre et je sais que nous avons tous hâte de bénéficier de sa contribution. Lors de l’AGA, nous aurons également deux places supplémentaires au conseil d’administration, ce qui porte à huit le nombre de membres du conseil d’administration, ce qui facilitera la gestion de la charge de travail.

Encore une fois, je voudrais exprimer ma sincère gratitude à tous mes chers collègues. Nos origines et intérêts diversifiés permettent un grand échange d’idées et aident à faire progresser l’organisation, à améliorer les fonctions opérationnelles et à répondre aux besoins futurs. Merci de donner si généreusement de votre temps et de votre expertise.

– Leanne McConnachie, présidente de la Fondation du bien-être animal du Canada, avril 2018

Rapport de la présidente 2016-2017

Notre Fondation est en constante évolution et bon nombre des idées exprimées par les membres du conseil d’administration se sont traduites par des changements positifs à la façon dont nous opérons.

Cette année, le Comité en charge des subventions, présidé par Leanne McConnachie, a encore amélioré le processus d’octroi, en échelonnant les délais de soumission des demandes de subventions et en développant une rubrique d’évaluation détaillée pour aider les membres du comité dans leur tâche d’évaluation des demandes. Trois propositions ont été financées en 2017. L’objectif du premier projet, piloté par « Community Veterinary Outreach » est d’évaluer la santé et le bien-être des animaux appartenant à des sans-abris. Le deuxième projet, réalisé par « Wolf Awareness », mènera à des recherches sur le terrain et fournira des ateliers pédagogiques aux éleveurs de bovins au sujet de la coexistence avec les coyotes et les loups, à travers des pratiques de gestion de la population qui sont non létales. Le troisième projet, réalisé par la « Ottawa Humane Society », mènera au développement d’un programme éducatif en ligne. Je tiens à remercier les membres de ce comité pour leur diligence dans l’attribution des fonds disponibles aux projets les plus méritants.

Traditionnellement, la Fondation a financé des clubs de protection des animaux dans les cinq écoles vétérinaires du pays. Cette année, dans le but de soutenir un plus grand nombre de groupes d’étudiants et de campus, les invitations ont été envoyées à 11 clubs de bien-être animal. Sept clubs ont reçu du financement pour leurs activités proposées.

Un nouveau prix a récemment été créé en mémoire du Dr Carol Morgan, vétérinaire et militante pour le bien-être des animaux. Le prix est ouvert aux vétérinaires praticiens et doit servir à de la formation continue dans le domaine de l’éthique et du bien-être des animaux.

Notre comité de communication est chargé de mettre à jour le contenu et la structure de notre site Web, de lancer notre stratégie de promotion et de communication sur Facebook, ainsi que de rédiger des publicités et des articles pour la presse écrite. Nos remerciements vont à Leanne et Adrienne pour leur dévouement continu et un remerciement particulier à Leanne pour la création d’un manuel d’exploitation pour les futurs membres du conseil d’administration.

Au cours des deux dernières années, le Comité stratégique et visionnaire, présidé par Norm Willis, a apporté des révisions importantes à la vision, à la mission et aux déclarations d’impact de la Fondation. Nous remercions le Comité pour avoir retracé l’histoire de la Fondation et en avoir communiqué la raison d’être.

Enfin, au nom de l’ensemble du conseil d’administration, je tiens à souligner le travail incroyable de notre trésorier, John Andrew. John maintient l’équilibre budgétaire et s’assure de la stabilité de nos investissements, afin que nous puissions continuer à financer des projets visant l’amélioration de la qualité de vie des animaux.

Au printemps dernier, notre collègue Leanne McConnachie a été élue vice-présidente et, en tant qu’ancienne secrétaire, a passé le flambeau à Adrienne Johnston. Le mandat d’Adrienne étant terminé, elle quittera le conseil d’administration à la fin de cette réunion. Nous désirons la remercier pour son excellent travail dans ce rôle de soutien très important. Notre ancien président, Dan Weary, quittera également le conseil après 10 ans de service. Le conseil a grandement bénéficié de son leadership, de son engagement et de sa volonté d’améliorer la gouvernance de la Fondation. Dan était toujours là pour discuter et offrir des conseils, et ce, même pendant qu’il se trouvait en congé sabbatique. Merci Dan!

J’aimerais enfin profiter de cette occasion pour remercier tous les membres du conseil, y compris notre plus récente membre, Jackie Wepruk. C’est un véritable privilège de travailler avec un groupe de professionnels aussi dévoués.

Rapport du président 2016

C’est avec des sentiments partagés que j’écris mon dernier rapport à titre de président de la Fondation du bien-être animal du Canada. J’ai été élu pour la première au Conseil d’administration en 2007, pour être ensuite élu vice-président en 2012 et président en 2014. Mes fonctions m’ont accordé le privilège de travailler avec une équipe merveilleuse et toujours changeante de collègues administrateurs et de contribuer à l’amélioration du travail de la Fondation de plusieurs façons. Je suis particulièrement fier d’avoir collaboré à la révision et à l’amélioration de notre gouvernance et d’avoir encouragé le développement de notre Conseil d’administration diversifié, professionnel et engagé. Je remercie les administrateurs présents et passés de leurs merveilleuses idées et de leur travail ardu afin de concrétiser nos projets.

Au cours de cette année, nous avons été témoins de plusieurs réussites et événements importants de la Fondation. Nous avons maintenu notre association à long terme avec les universités canadiennes en finançant une conférence publique d’envergure à l’UBC (animée par la Dre Temple Grandin) et en poursuivant notre financement des clubs étudiants sur le bien-être animal dans les universités à l’échelle du pays. Surtout, nous avons continué notre travail en vue de choisir et de financer des projets particulièrement méritoires qui ciblaient l’amélioration du bien-être des animaux au Canada. Les principaux projets incluent des subventions à Bear Smart (afin de réaliser une enquête sur les pratiques visant à atténuer les conflits humains-ours et de produire un outil pédagogique), à la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux (afin d’améliorer les normes en matière de bien-être pour les animaux d’élevage en fournissant des conseils d’expert sur les Codes de pratiques pour les soins et la manipulation de la volaille et des veaux de boucherie) et à Zoocheck (afin de corriger le manque de compréhension relativement aux enjeux de bien-être pour la garde des petites espèces animales exotiques). Je remercie le Comité d’attribution des subventions de son travail soutenu lors de la sélection et de la supervision de ces projets ainsi que des autres travaux que nous avons financés. Je remercie aussi le Comité des communications et le Comité de la vision de la Fondation de leur travail au cours de la dernière année.

Lors de cette réunion, nous disons au revoir à Susan Church (élue pour la première fois en 2010) qui est maintenant parvenue à la fin de son deuxième mandat de trois ans au sein du Conseil d’administration. Susan a été une administratrice exemplaire qui débordait d’énergie, avait des idées merveilleuses et possédait une vaste expérience. Susan a aussi fait preuve d’une générosité remarquable en ce qui a trait à sa disponibilité et à son soutien financier envers la Fondation et elle nous manquera énormément.

J’aimerais terminer en remerciant mes collègues dirigeants : John pour sa main stable et minutieuse à la barre financière, Leanne pour sa gestion impeccable des activités et Renée pour ses sages conseils et son appui lors des décisions difficiles. Avec de tels collègues, le succès semble aisé!

– Dan Weary, président, Fondation sur le bien-être animal du Canada, avril 2016

Rapport du président 2015

Nous vous remercions vivement de votre engagement continu envers la Fondation du bien-être animal du Canada. Cet organisme dépend entièrement de vos efforts en tant que bénévoles et je suis reconnaissant du travail que chacun d’entre vous a accompli pour renforcer la fondation et lui permettre de fonctionner plus efficacement. C’est un grand plaisir pour moi que de travailler avec un groupe de personnes si professionnelles et dévouées.

Parmi les faits saillants de l’année dernière, citons notamment :

  • Notre fonction principale consiste à financer des initiatives de qualité qui améliorent la vie des animaux. Notre nouveau processus de demande de subventions a bien fonctionné et nous a permis d’attirer plusieurs demandes de valeur. Parmi les projets présentés, nous avons pu financer quatre projets : Animal Justice Canada, Fédération canadienne des sociétés d’assistance aux animaux, BC Society for the Prevention of Cruelty to Animals et South Okanagan Rehabilitation Centre for Owls. Nous avons mis en place une retenue de garantie qui, je l’espère, permettra d’obtenir des rapports de qualité en temps opportun de la part de chacun des organismes.
  • Pour bien fonctionner, nous avons besoin d’une gouvernance solide. Cet objectif a été accompli en grande partie grâce à l’approbation de nos nouveaux règlements. Grâce aux efforts impressionnants de notre sous-comité des règlements, nous avons reçu notre certificat de prorogation le 9 octobre 2014.
  • La force de notre fondation repose sur nos administrateurs. Par conséquent, cette année, je suis particulièrement heureux d’accueillir nos nouveaux administrateurs, Adrienne et Norm. Ils ont tous deux déjà commencé à apporter de précieuses contributions à la FBAC. Je désire particulièrement remercier Adrienne (et le Comité des relations externes) pour son travail sur notre nouveau site Web et la page Facebook, et remercier Norm (et les membres du Groupe de travail sur la vision) qui a lancé la discussion sur nos activités actuelles et la façon dont nous pouvons les améliorer. Nous devrons continuer de recruter d’excellents nouveaux administrateurs dans les années à venir et je vous demande à tous de vous joindre à la recherche de nouveaux talents.

Lors de cette AGA, nous avons malheureusement dû dire au revoir à deux de nos administrateurs de longue date qui ont apporté une précieuse contribution, soit Alice et Craig. Alice s’est jointe à la FBAC en 2006, a occupé le poste de présidente de 2012 à 2014, et ensuite celui de présidente sortante de 2014 à 2015. Elle a aidé à diriger la transformation de la fondation, dont le renouvellement impressionnant de la gouvernance. Craig s’est joint à la FBAC en 2009 et il occupe le poste de trésorier depuis 2011. Il a d’ailleurs contribué à assurer la position financière solide dont jouit la fondation aujourd’hui. Vous nous manquerez tous les deux!

– Dan Weary, président, Fondation du bien-être animal du Canada, mai 2015

Rapport de la présidente 2014

Au nom de notre Conseil d’administration, j’aimerais d’abord vous dire que nous avons été tous profondément attristés par le décès récent du président fondateur de la FBAC, Tom Hughes. Tom a travaillé pendant plus de 50 ans afin d’améliorer le bien-être des animaux au Canada, et il a notamment occupé le poste de directeur général de la BCSPCA pendant douze ans et fondé, en 1966, la FBAC et, en 1989, le Canadian Farm Animal Care Trust. Ces réalisations ne font qu’effleurer la surface de ses très nombreuses contributions. Nous sommes reconnaissants de l’avoir connu et d’avoir pu travailler avec lui.

La FBAC a effectué des progrès dans plusieurs domaines au cours de la dernière année grâce aux efforts, à l’engagement et aux capacités diverses des administrateurs. Par ailleurs, la FBAC a continué de réaliser des gains financiers modestes sous la régie compétente du trésorier Craig Daniell.

Les sous-comités actifs ont aussi accompli beaucoup de travail. Voici quelques faits saillants :

  1. Le Comité des subventions a mis au point un processus rationnalisé pour l’examen des demandes de subventions qui a d’ailleurs été utilisé pour la première fois lors du concours 2014. Quatre subventions ont été approuvées lors de l’AGA du 24 avril 2014 — on peut consulter les résumés ici. Conformément à son orientation stratégique, la FBAC a pour but de financer des initiatives innovatrices en matière d’éducation et de recherche afin d’opérer des changements positifs et mesurables pour les animaux du Canada. L’objectif général consiste à utiliser le mieux possible les fonds relativement limités de la Fondation afin d’avancer le bien-être des animaux au Canada.L’un des projets financés en 2013 par la FBAC a été le Groupe de travail sur la surpopulation de chats, qui est dirigé par la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux (FSCAA). Ce projet a pour objectif de réduire la surpopulation de chats et les conséquences négatives qui en résultent, notamment les chats errants, les refuges surpeuplés ainsi que l’euthanasie en raison de la maladie et du manque d’espace. En 2013, les fonds de la FBAC ont appuyé des conférences de planification en collaboration avec les intervenants provinciaux afin de présenter les résultats de la recherche, d’élaborer des stratégies et des plans d’action appropriés ainsi que d’aborder les enjeux nationaux et locaux.  (Ces enjeux ont été déterminés dans le cadre de travaux de recherche et ils incluent une stérilisation accessible, une hausse de la possession de chats, une augmentation de l’adoption et une réduction de l’euthanasie). Une mise à jour et de nouveaux plans d’action de l’initiative « Les chats comptent au Canada! » seront présentés lors de la Conférence nationale sur le bien-être animal de la FCSAA qui aura lieu à Toronto en avril 2014.
  2. Le Comité des règlements administratifs continue d’aller de l’avant afin d’apporter les changements requis qui assureront la conformité de la FBAC à la nouvelle Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif. Cette Loi « offre aux organisations à but non lucratif de régime fédéral un nouvel ensemble de règles modernes, souples et qui répondent mieux aux besoins du secteur à but non lucratif actuel ».
  3. L’éducation sur le bien-être animal continue d’être une priorité de la FBAC. En 2013-2014, la Fondation a accordé des subventions aux clubs de bien-être animal dans les collèges de médecine vétérinaire canadiens afin d’appuyer des activités qui comprenaient des conférences et des déjeuners-causerie. (Rapports des clubs) La Fondation appuie aussi la conférence publique Peter Stratton Memorial à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et la conférence Basil Capes Memorial à l’Université de Guelph. On peut visualiser la conférence Stratton de cette année, intitulée « Captivity, Conservation and the Welfare of Wild Animals »

Retraite d’administrateurs

Lors de l’AGA de cette année, nous avons fait nos adieux à deux administrateurs de la FBAC. Au nom du Conseil d’administration, je transmets mes plus chaleureux remerciements à Joe Stookey et à Jane Morrigan pour leurs nombreuses années de service auprès de la FBAC. Je désire particulièrement reconnaître le travail de Jane sur le site Web de la FBAC. Elle a transformé un site désuet pour en faire un outil attrayant et facile à naviguer qui a permis à la FBAC d’améliorer ses communications et de réaliser des progrès dans de nombreux secteurs, notamment le processus de subventions de 2014.

À titre de présidente sortante, je remercie de tout cœur Dan Weary de son excellent soutien à titre de vice-président, notre trésorier exemplaire Craig Daniell ainsi que notre secrétaire dévouée Leanne McConnachie.  Ce fut un immense plaisir de travailler avec un Conseil d’administration composé de personnes pleinement engagées qui travaillent toutes en vue d’améliorer le bien-être animal dans leur vie professionnelle, donnent généreusement de leur temps et communiquent leur expertise à la FBAC.

– Alice Crook, Présidente, Fondation du bien-être animal du Canada, Avril 2014

Rapport de la présidente 2013

Au cours de la dernière année, nous avons observé des progrès pour la FBAC dans plusieurs domaines, grâce aux efforts, à l’engagement et aux compétences diverses des membres du Conseil. Les sous-comités ont été très actifs et ont accompli un travail important. Voici quelques faits saillants :

  1. L’orientation stratégique de la FBAC (approuvée en avril 2012) insiste sur l’éducation innovatrice et les initiatives de recherche qui permettent de mettre en œuvre des changements positifs pour les animaux du Canada. L’orientation stratégique guide les postulants de bourses de la FBAC et elle s’est avérée très utile au sous-comité de l’octroi des bourses lors de l’examen des demandes. Le sous-comité a aussi rédigé une proposition pour l’établissement des politiques futures sur l’octroi des bourses — afin de déterminer la meilleure utilisation des fonds relativement limités et de faire progresser le bien-être des animaux au Canada.
  2. Grâce aux compétences de l’administratrice et de la webmestre Jane Morrigan et du sous-comité du site Web, le site Web de la FBAC a été considérablement remanié, mis à jour et traduit. Merci à tous les administrateurs de leur contribution de jolies photos d’animaux jouissant d’une existence heureuse.
  3. Sous la direction capable de Frances Rodenburg, le sous-comité des règlements administratifs a examiné les règlements de la FBAC et a rédigé des changements proposés pour assurer leur conformité à la nouvelle Loi canadienne sur les organisations à but lucratif, aux fins de considération lors cette AGA.

Au cours de la dernière année, la FBAC a continué de réaliser de modestes gains financiers, malgré une conjoncture difficile pour les investissements. Cela a permis de tenir un concours pour l’octroi d’une petite bourse à l’automne 2012 et d’une bourse plus importante au printemps 2013. Des fonds de la FBAC ont été octroyés à l’automne pour appuyer le Groupe de travail national sur la surpopulation de chats, qui est dirigé par la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux de compagnie et a pour but de réduire la surpopulation de chats et les conséquences négatives qui se rattachent à l’itinérance, aux refuges et aux abris surpeuplés ainsi qu’ à l’euthanasie en raison de maladies et de manque d’espace. Le Groupe de travail a produit un rapport initial complet l’an dernier qui se fondait sur un sondage national. Les fonds de la FBAC seront utilisés pour appuyer des conférences de planification avec les intervenants provinciaux du Canada dans le but de présenter des résultats et d’élaborer des stratégies et des plans d’action appropriés qui aborderont les enjeux nationaux et locaux.

La FBAC continue de fournir un soutien financer pour l’élaboration du Programme de normes certifiées de la BCSPCA — un programme de certification des fermes et de l’étiquetage des aliments visant à améliorer les normes de bien-être des animaux de ferme au Canada.

Je sais que je parle au nom de l’ensemble du Conseil lorsque je remercie le trésorier Craig Daniell de ses précieux conseils financiers et pour la clarté de ses états financiers.

L’éducation sur le bien-être animal continue d’être une priorité pour la FBAC. En 2012, la Fondation a octroyé des bourses aux clubs de bien-être des animaux dans les cinq collèges de médecine vétérinaire afin d’appuyer des activités comme des conférences et des causeries du midi ainsi que d’autres initiatives —p. ex., la Conférence sur le bien-être de la volaille à l’Atlantic Veterinary College et le Forum sur le bien-être animal à l’Ontario Veterinary College.  La Fondation appuie aussi la conférence publique « Peter Stratton Memorial Lecture » à l’UBC et la conférence « Basil Capes Memorial Lecture » à l’Université de Guelph.

Retraite de membres du Conseil

Lors de cette AGA, nous ferons nos adieux à trois administrateurs de longue date du Conseil  de la FBAC. Au nom du Conseil, je transmets mes plus sincères remerciements à Chris Harvey-Clark pour ses nombreuses années de service.

Ian Duncan a aussi siégé pendant de nombreuses années au Conseil de la FBAC, incluant plusieurs mandats de président. Pendant sa longue et distinguée carrière internationale, le Dr Duncan a contribué grandement à la façon dont la collectivité scientifique et le public comprennent le bien-être animal —et aux progrès qui en découlent — dans le cadre de travaux savants hautement cotés et de sa défense des intérêts fondée sur les preuves pour obtenir un meilleur traitement des animaux. La FBAC a grandement profité de son leadership et nous le remercions.

Cela m’amène à parler de la retraite de notre secrétaire, Frances Rodenburg, qui a servi de pilier à la FBAC pendant de nombreuses années. C’est seulement au cours de mes dernières années au sein de l’exécutif que j’ai vraiment pu apprécier le travail de Frances en vue de faciliter la vie de chacun d’entre nous. Frances, nous te remercions de ton aplomb et de tes excellentes aptitudes organisationnelles, de ta passion pour l’amélioration du bien-être des animaux et de ton engagement de longue date à la FBAC!

J’aimerais aussi remercier chaleureusement Dan Weary de son soutien à titre de vice-président, Craig Daniell, notre trésorier exemplaire, et notre nouvelle secrétaire, Leanne McConnachie.  C’est un plaisir d’être présidente d’un Conseil composé de personnes si dévouées et travaillantes —qui œuvrent toutes pour l’amélioration du bien-être animal dans leur vie professionnelle et qui donnent si généreusement de leur temps et de leur savoir à la FBAC.

– Alice Crook, Président, Fondation du bien-être animal du Canada, Juin 2013

Rapport du président 2012

Au cours de la dernière année, nous avons maintenu le cap tandis que les marchés financiers déprimés se rétablissaient très lentement. Cependant, il semble que les projets qui ont été financés par la Fondation, notamment le perfectionnement du programme de certification de la SPCA et la tournée de conférences pancanadiennes visant à promouvoir les systèmes d’élevage pour remplacer les cages de batterie pour les poules pondeuses, ont connu du succès. De plus, les faits suggèrent que le soutien que la Fondation donne aux Comités étudiants pour le bien-être animal dans les écoles de médecine vétérinaire rapporte des dividendes. Tous ces comités ont été très actifs au cours de la dernière année. En février de cette année, j’ai été invité à Saint-Hyacinthe par le comité pour présenter une conférence du midi. Bon nombre d’étudiants et de professeurs étaient présents à la conférence, même si elle coïncidait avec les examens de mi-semestre. Le nombre de très bonnes questions posées indique aussi que ces étudiants épousent la cause du bien-être animal avec enthousiasme.

Je suis très conscient que, au cours des dernières années, la Fondation a concentré son soutien sur l’amélioration du bien-être des animaux de ferme. La Fondation devrait tenir compte que sa fonction consiste à utiliser des fonds pour soutenir des services et des programmes pour tous les animaux dans le besoin et non seulement les animaux de ferme.

J’aimerais maintenant rendre hommage à l’homme responsable de l’établissement de la Fondation, Tom Hughes. Comme vous le savez que, il y a deux mois, Tom a été foudroyé par une maladie très grave qui l’a rendu physiquement et mentalement inapte et de laquelle il ne se rétablira certainement  pas. Tom a connu une carrière vraiment remarquable. Il a passé plus de 50 ans à travailler pour améliorer le bien-être de tous les animaux au Canada. Il a été directeur général de la SPCA de la Colombie-Britannique pendant 12 ans, une époque pendant laquelle il a procédé à l’expansion de la Société et a fondé 12 sections un peu partout dans la province. Il a ensuite été directeur général de l’OSPCA et a poursuivi sa tradition de création de sections en Ontario. En 1966, il a créé la Fondation du bien-être animal du Canada. Il en a été le premier président, puis trésorier honoraire pendant de nombreuses années. Pendant sa retraite, il a été plus actif dans le cadre de projets de bien-être animal que beaucoup de personnes ne le sont pendant leur vie active au travail. Lorsqu’il a jugé que la Fondation ne s’occupait pas assez des besoins des animaux de ferme, il a fondé le Canadian Farm Animal Care Trust pour appuyer la recherche et le développement de systèmes et de procédures d’élevage plus humains. Tom a aussi été à l’origine de l’élaboration d’une subvention par la Fondation pour la conférence Peter Stratton Memorial Lecture à l’Université de la Colombie-Britannique et la conférence Basil Capes Memorial Lecture à l’Université de Guelph. Tom Hughes a probablement exercé plus d’influence que quiconque d’autre au Canada en vue d’améliorer le bien-être des animaux. Nous devrions tous être fiers de l’avoir connu.

Vu qu’il s’agit de mon dernier rapport à titre de président de la Fondation, j’aimerais remercier tous les administrateurs de leur soutien au cours de la dernière année et de toutes les années de ma présidence. J’aimerais particulièrement remercier les deux vice-présidents, Alice Crook et Dan Weary, de leur soutien et de leurs suggestions pendant l’année. Il va sans dire que je suis éternellement reconnaissant envers la secrétaire honoraire, Frances Rodenburg, pour tout son travail ardu. Je remercie particulièrement Craig Daniell qui a assumé le rôle de trésorier honoraire de façon magistrale et a jeté très clairement les bases de la position financière de la Fondation.

Cela a été pour moi un plaisir réel que d’avoir été associé à cette organisation depuis plusieurs années maintenant. Ce qui a rendu mon travail si enrichissant est la volonté du Conseil d’administration de travailler collectivement de manière harmonieuse pour trouver des solutions aux problèmes du bien-être animal. J’aimerais remercier tous les administrateurs du fond du cœur pour avoir rendu mon mandat de président si agréable.

– Ian J.H. Duncan, Président, Fondation du bien-être animal du Canada, Avril 2012

Rapport du président 2011

Dans mon rapport de l’an dernier, j’ai suggéré qu’il existait de nombreux indicateurs signalant que le Canada se trouvait près du « point de bascule » en ce qui concerne les questions de bien-être des animaux. Il y a de nombreux programmes d’assurance de la qualité du bien-être pour les produits animaux. Ils semblent connaître du succès et prennent graduellement de l’expansion. Bon nombre des ordres provinciaux de vétérinaires éliminent graduellement les chirurgies esthétiques pour les animaux de compagnie. Je suis particulièrement impressionné par l’approche adoptée par le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage en rapport avec la révision des Codes de pratiques recommandées. J’admets avoir eu des doutes à propos de cet organisme au moment de sa fondation, mais toutes les indications signalent qu’il invite la participation des personnes les plus intelligentes et les mieux informées dans la révision des Codes. Enfin, l’enseignement du bien-être animal est bien établi dans les universités et les collèges du Canada et l’enthousiasme des étudiants envers l’information sur le bien-être continue de croître dans les écoles de médecine vétérinaire. Les administrateurs de la Fondation doivent maintenant décider comment le mieux exploiter la situation actuelle avec une société apparemment sur le point d’épouser la cause du bien-être animal.

En 2007, nous avons pris la décision de financer un nombre réduit de projets de bien-être animal qui seraient toutefois de plus grande envergure. Je crois que nous sommes un peu déçus de la qualité de beaucoup des demandes. L’an dernier, nous avons pris la décision de financer une ou plusieurs conférences sur l’avenir des cages de batterie au  Canada. Je ferai rapport sur ces réunions plus tard au cours de cette AGA; il suffit de dire ici que ces réunions ont remporté un énorme succès. Nous devons maintenant décider de l’établissement de notre politique de financement au cours des prochaines années.

J’aimerais remercier les administrateurs de leur soutien pendant l’année. J’aimerais particulièrement remercier les deux vice-présidents, Alice Crook et Dan Weary, de leur appui et de leurs suggestions pendant l’année. Il va sans dire que je serai éternellement reconnaissant envers la secrétaire honoraire, Frances Rodenburg, pour tout son travail ardu. Je réserve pour la fin des remerciements très spéciaux et une appréciation particulière envers notre trésorier honoraire, Tom Hughes. Vous savez tous qu’il a pris sa retraite du poste de trésorier en décembre lorsque Craig Daniell a pris la relève. La Fondation est vraiment le « bébé » de Tom. C’était son idée de créer la fondation en 1966 et il y resté au cœur des activités depuis ce temps. Je ne peux pas penser à quelqu’un d’autre au Canada qui a investi autant d’énergie et travaillé avec autant d’ardeur que Tom pour promouvoir le bien-être animal. Nous lui devons tous une fière chandelle. J’ai appelé la Fondation le « bébé de Tom ». Eh bien, après 45 ans, le bébé est maintenant sevré. Selon moi, il est florissant de santé et continuera de grandir et de prospérer dans l’avenir. Tu devrais être extrêmement fier, Tom, de l’organisation que tu as créée.

– Ian J.H. Duncan, Président, Fondation du bien-être animal du Canada, Juin 2011