Récipiendaires passés

Subventions 2017

  • Community Veterinary Outreach – Ontario

La FBAC a fourni un financement de 7 930 $ à Community Veterinary Outreach (CVO) afin d’évaluer la santé et le bien-être des animaux de compagnie appartenant à des personnes sans-abri et logées de façon vulnérable en Ontario. Au Canada, plus de 235 000 Canadiens se retrouveront sans abri au cours d’une année et environ 20 % de ces personnes sont propriétaires d’animaux de compagnie. Jusqu’à maintenant, aucune étude n’a été publiée sur la santé et/ou le bien-être des animaux de compagnie des personnes sans-abri ou logées de façon vulnérable au Canada. En cette période d’inégalité économique croissante et de hausse du coût des soins vétérinaires, les propriétaires d’animaux défavorisés peinent à fournir les soins vétérinaires de base. Afin d’appuyer efficacement le bien-être des animaux appartenant à des personnes défavorisées, nous devons d’abord comprendre l’état de santé de cette population d’animaux de compagnie. Cette étude a pour objectif d’aborder l’écart au niveau de la littérature scientifique en évaluant un éventail d’indicateurs de santé des animaux examinés lors d’un examen préventif réalisé par CVO. En contribuant à la littérature sur le bien-être animal, CVO contribuera à l’établissement de données de référence qui permettront de prendre des décisions relativement aux programmes. En plus de contribuer à la littérature, CVO vise à identifier des cibles pour les interventions ayant pour but d’améliorer le bien-être animal. Par exemple, si la prévalence de résultats de santé, comme une mauvaise hygiène buccale, est élevée parmi la population à l’étude, CVO (et d’autres) pourront ajuster leur programme afin d’offrir une meilleure hygiène buccale aux animaux de compagnie des clients. On pourra aussi surveiller la population pour déceler des changements au niveau de l’hygiène buccale et évaluer l’efficacité de telles interventions.

  • Société protectrice des animaux d’Ottawa – Ontario

La Société protectrice des animaux d’Ottawa (SPAO) présente son programme d’éducation sur la protection des animaux depuis plus de 20 ans dans les écoles de la région. Ce programme enseigne la sensibilisation à l’égard des animaux dans les salles de classe lors de présentations adaptées à l’âge des élèves et au curriculum qui explorent des sujets liés au bien-être animal et à la possession responsable des animaux de compagnie. La SPAO a pour but d’accroître l’accès à ses présentations pour les enseignants et les enfants de la collectivité. La FBAC a fourni une subvention de 4 500 $ à la SPAO en vue de diffuser des plans de leçons et des activités d’enseignement en ligne à l’intention des élèves des 4e, 5e et 6e années qui pourront être téléchargés sur le site Web de SPAO et incluront des plans de leçons et des feuillets d’activités pour les élèves. Les enseignants pourront utiliser ce matériel afin d’enseigner des leçons contenues dans les présentations sur l’enseignement de la protection des animaux dans leurs propres salles de classe.

  • Wolf Awareness – Alberta

Le but immédiat de Wolf Awareness (WA) consiste à réduire l’abattage réactionnaire des loups et des coyotes par les résidents locaux (qui ont souvent recours à des méthodes cruelles comme le poison, les collets ou des chiens de chasse qui sont utilisées lors de situations de primes). La FBAC a fourni une subvention de 15 000 $ à WA afin d’évaluer l’importance du bétail dans la diète des loups et des coyotes dans les régions où des fermes ou des ranchs de petite taille sont contiguës aux secteurs sauvages ou situées à proximité de ces derniers dans le nord-est de l’Alberta. Plus particulièrement, WA recueillera et analysera des fèces à différents moments de l’année, pendant une période de deux ans, afin de déterminer la composition de la diète principale des loups et des coyotes. Si WA peut déterminer qu’il n’y a aucune preuve scientifique appuyant les programmes de primes, l’organisme pourra alors susciter un dialogue et des mesures parmi les divers intervenants qui seront axés sur les solutions et feront la promotion de la coexistence, et ce programme pourrait créer un précédent au Canada. Le projet éduquera aussi le public et les producteurs à propos des méthodes non létales pour prévenir les conflits et décourager les prédateurs naturels (c.-à-d., des méthodes de coexistence) dans une trousse à outils intitulée « Rancher’s Guide to Co-Existence Toolkit ». Cette étude est cruciale afin de comprendre et de gérer les conflits humains-faune-prédateurs dans les régions où les fermes sont parsemées de régions sauvages. La version finale du rapport scientifique pourra être utilisée comme ressource afin d’encourager les autres provinces à promouvoir une gestion responsable de la faune.

 

Subventions 2016

  • Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux – Ontario
    Une subvention de 8000 $ a été octroyée à la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux (FCSAA) pour l’aider à coordonner une approche nationale afin d’avancer le bien-être des animaux d’élevage par l’élaboration de Codes de pratiques particuliers aux espèces pour les soins et la manipulation à la ferme (Codes). La FCSAA fournit des experts en matière qui siègent à titre de représentants de la FCSAA durant les négociations avec les intervenants pendant le processus du Comité d’élaboration des codes. Les codes existants sont désuets et déphasés par rapport à la science du bien-être animal. Les représentants des codes de la FCSAA sont chargés de veiller à ce que les nouvelles exigences et meilleures pratiques recommandées améliorent sensiblement les conditions de vie afin de les rapprocher encore plus des « cinq libertés fondamentales ». En 2016, la FCSAA aura des représentants pour les Codes des poules pondeuses, des poulets à griller, des dindons et des veaux de boucherie. Le Code des poulets à griller et des dindons sera publié vers le milieu de 2016. Le Code des poules pondeuses fera l’objet de nouvelles négociations en 2016 dans le but de le publier au milieu de 2016 aux fins de commentaires publics et, après une ronde finale de négociations, il sera publié avant la fin de l’année. Le comité du Code des veaux de boucherie s’est réuni l’an dernier et la publication du code est prévue pour 2018.
  • Canine Action Project – Saskatchewan
    Une subvention de 1000 $ a été octroyée au Canine Action Project (CAP) pour son intervention et sa clinique Moosomin/Saulteaux qui avait pour but d’aider à contrôler la surpopulation de chiens dans des collectivités éloignées, rurales et autochtones. L’objectif de l’organisme consiste à améliorer la santé des animaux de compagnie et des humains dans ces collectivités en s’appuyant sur l’approche Une santé. Le processus en cinq étapes commence par des réunions des intervenants pour discuter des objectifs ainsi que des enjeux liés aux chiens dans un environnement ouvert, transparent et non critique. Ensuite, on réalise un enquête démographique canine en faisant du porte-à-porte afin de permettre aux bénévoles du CAP de recueillir des renseignements sur les taux de vaccination et de vermifugation des chiens, les caractéristiques de la population canine, les connaissances relatives à l’élevage d’animaux et l’intérêt à travailler ensemble pour résoudre les problèmes relatifs aux chiens. Les propriétaires de chiens ont l’occasion de discuter les enjeux liés à la santé et au comportement des chiens. De plus, les aînés de la communauté partagent des connaissances portant sur les normes traditionnelles et culturelles durant les heures du thé des aînés. Les bénévoles de CAP assistent à des foires de la santé dans les écoles afin de promouvoir le bien-être des animaux de compagnie. Une clinique vétérinaire en région éloignée commanditée par la collectivité sera organisée pour stériliser ainsi que procéder à la vermifugation et à la vaccination des chiens gratuitement ou à faible coût pour les propriétaires individuels. L’animation des réunions est assurée par les membres de la collectivité, les leaders communautaires et des éducateurs afin de discuter l’intégration des règlements municipaux, d’évaluer et de célébrer le succès des programmes et d’assurer la viabilité à long terme.
  • Paws For Hope Foundation – Colombie-Britannique
    Une subvention de 1000 $ a été octroyée à la Paws for Hope Foundation afin de l’aider à organiser un atelier qui réunit la collectivité du bien-être animal et de secours aux animaux afin d’identifier comment elle peut accroître son impact en vue d’améliorer la vie des animaux en Colombie-Britannique dans le cadre d’efforts communs. La conversation commence par une réunion animée par un modérateur pour discuter, planifier et explorer de nouvelles idées. La réunion est hautement interactive et vise à servir de première démarche en vue de la création d’un nouvel environnement de travail coopératif. Les participants savent que le travail coopératif comportera des défis, mais qu’il recèle aussi des possibilités extraordinaires s’il réussit à unir les participants et à leur permettre d’être plus influents en tant que groupe. En tant que réseau, les participants peuvent explorer des façons de travailler de manière concertée en vue d’influencer les politiques gouvernementales et les normes sociales. Ce processus, ses leçons et ses résultats seront documentés et pourront être utilisés par d’autres provinces qui aimeraient créer un système de bien-être animal plus efficace, plus responsable et plus coopératif. En plus des expériences des participants, la réunion sera informée par les résultats des sondages administrés au grand public et à la collectivité du bien-être animal de novembre 2015 à janvier 2016. Les participants à la réunion identifieront les fonctions et les buts principaux de la nouvelle « coalition » et un calendrier et un plan de travail d’un an seront rédigés avec des résultats qui seront clairement identifiés. La communication se poursuivra pendant l’année lors de réunions en ligne.
  • Sierra Club, section de l’Atlantique – Nouvelle-Écosse
    Une subvention de 5000 $ a été octroyée à la section de l’Atlantique du Sierra Club afin de contribuer au financement de son programme « Watch for Wildlife » en Nouvelle-Écosse – un programme d’éducation de la population à l’échelle de la province afin de rehausser la sensibilisation sur les façons de prévenir les collisions entre les véhicules et les animaux sauvages, sur les mesures à prendre lorsqu’il se produit une collision et les personnes à contacter en collision. Il n’y a pas d’information publique de ce genre qui est fournie en Nouvelle-Écosse (ou dans les provinces voisines). Les statistiques sur les animaux sauvages tués par des véhicules sont stupéfiantes∗ et il n’existe pas d’information qui est communiquée en vue d’aider à réduire ce nombre. Même s’il existe des centres de secourisme de la faune, trop peu de personnes savent comment les contacter ou lequel elles doivent appeler en cas de collision avec un animal.
  • Wolf Awareness – Alberta
    Une subvention de 1000 $ a été accordée à Wolf Awareness afin d’aider à financer son projet visant à prévenir les pertes de bétail (qui seraient attribuables à la prédation des loups) et à maintenir la diversité écologique. Ce projet vise à évaluer l’importance du bétail dans la diète des loups et des coyotes dans les régions contiguës à des petites fermes et ranchs ou près des régions sauvages dans le nord-est de l’Alberta. Le projet fournira aussi de l’éducation à l’intention du public et des producteurs sur les méthodes non mortelles de prévenir les conflits et de décourager les prédateurs naturels (c.-à-d., des méthodes de coexistence) ainsi que les valeurs écologiques des loups. Wolf Awareness prélèvera et analysera des fèces à différents moments de l’année, pendant une période de deux ans, et ce projet discutera de la situation actuelle relativement aux pertes de bétail et aux méthodes d’élevage avec les agriculteurs et les exploitants de ranchs locaux. Cette étude est cruciale afin de bien comprendre et de gérer les conflits entre les humains, les animaux sauvages et les prédateurs dans les régions où des fermes sont situées à proximité de régions sauvages.http://www.scientificamerican.com/article/roadkill-endangers-endangered-wildlife/
    http://www.wildlifecollisions.ca/thefacts.htm
    http://tirf.ca/publications/PDF_publications/WildlifeVehicle_Collision_Deliverable1_Eng_6.pdf
    Cliquez ici pour consulter la liste des récipiendaires des années antérieures

 

Subventions attribuées en 2015

  • Fédération canadienne des sociétés d’assistance aux animaux
    La Fédération canadienne des sociétés d’assistance aux animaux (FCSAA) a reçu une somme de 8 000 $ pour faciliter la négociation des Codes de pratiques pour le bien-être des animaux d’élevage. La FCSAA est membre fondateur du Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAA) et elle fournit des experts en la matière, qui siègent en tant que représentants de la FCSAA durant les négociations avec les intervenants lors du processus d’élaboration des codes du CNSAA. Cette subvention servira à fournir des allocations aux représentants qui travaillent aux Codes de pratiques des veaux et de la volaille, dans le but d’améliorer les normes de bien-être pour les animaux d’élevage au Canada.
  • Equine Guelph
    Equine Guelph a reçu la somme de 6 300 $ pour la création d’un programme de formation continue qui pourra aider les groupes de secours équin à élargir leurs compétences et leurs connaissances. Un étudiant de niveau universitaire sera embauché pour réaliser des entrevues dans des fermes de secours à propos des besoins et des défis. Du matériel pédagogique ciblé sera ensuite conçu en format imprimable et numérique. L’étudiant effectuera aussi la liaison avec l’OSPCA pour obtenir de la rétroaction sur la conception de matériel qui pourrait être requis en cas de problème de bien-être dans une ferme équine.
  • Get Bear Smart Society
    La Get Bear Smart Society a reçu 5 000 $ pour réaliser une évaluation des facteurs qui contribuent au succès d’un programme de gestion des ours dans la collectivité en vue de minimiser les conflits avec les ours attribuables aux humains. La recherche se composera d’un examen de la littérature ainsi que d’entrevues avec les coordonnateurs de programmes de sensibilisation aux ours en Amérique du Nord. Les constatations et les recommandations pour la création de programmes de gestion efficace des ours dans les collectivités seront résumées dans le rapport final qui sera publié en ligne.
  • Vancouver Humane Society
    La Vancouver Humane Society a reçu 4 800 $ pour compiler et examiner les renseignements scientifiques disponibles sur les projets touchant les mammifères marins en captivité qui sont présentés de façon permanente au public par les aquariums au Canada. Ce projet fournira une évaluation indépendante des programmes d’éducation et de conservation des mammifères marins en captivité au Canada et portera assistance aux agences gouvernementales qui examinent actuellement la valeur de ces programmes visant à protéger les cétacées sauvages.
  • Zoocheck
    Zoocheck a reçu 3 800 $ afin d’offrir un atelier de formation d’une journée à l’intention du personnel affecté aux soins des animaux,à la défense de leurs intérêts, ainsi qu’à l’application des règlements. Cette formation visera à rectifier les malentendus et les renseignements erronés répandus à propos des reptiles, des amphibiens et des oiseaux exotiques. Cet atelier portera sur plusieurs enjeux pertinents, y compris le bien-être animal, les aptitudes cognitives, émotionnelles et sociales des reptiles et des amphibiens, les besoins des petits animaux exotiques en captivité, la façon d’évaluer les conditions d’élevage, les considérations relatives à la santé et à la sécurité publique et les options réglementaires qui sont disponibles pour répondre aux préoccupations liées aux animaux de compagnie exotiques.

Subventions attribuées en 2014

  • Animal Justice Canada www.animaljustice.ca
    Animal Justice Canada a reçu une subvention de $10 000 de la Fondation du bien-être animal du Canada pour développer un guide sur les lois touchant les animaux. Ce dernier va fournir un aperçu détaillé de toutes les lois touchant les animaux au Canada. Le Guide va étudier les principales lois, règlements et jurisprudence, donnant un aperçu de ce qui est présentement en place, tout en faisant ressortir les forces et les faiblesses des lois touchant les animaux dans les différentes provinces. Il inclura également un tableau récapitulatif, offrant un aperçu visuel des forces et faiblesses des lois par catégorie. Le tableau récapitulatif et les catégories seront évalués selon une échelle de type : « sur la bonne voie », « nécessite des améliorations » et « prudence de mise », tout en reconnaissant que même les meilleurs systèmes peuvent être améliorés.
  • Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux – cfhs.ca
    La FSCAA a reçu une subvention de $10 000 de la Fondation du bien-être animal du Canada pour développer un programme national de formation sur la poursuite des cas de cruauté envers les animaux. Issu d’un partenariat entre la British Columbia SPCA (BCSPCA), la SPCA de Montréal, la Saskatchewan SPCA et Alex Janse (procureur de la couronne administratif, C.-B.), il va servir de ressource et de matériel de formation pour supporter le travail des procureurs de la couronne dans la poursuite de crimes commis contre les animaux, en vertu du Code criminel du Canada. Un nombre plus élevé de poursuites qui aboutissent, résultera en un plus grand nombre de condamnations avec des sentences proportionnelles à la gravité des crimes, ce qui établira des précédents juridiques en matière de cruauté envers les animaux.
  • BC Society for the Prevention of Cruelty to Animals – www.spca.bc.ca/welfare
    La BCSPCA a reçu une subvention de $15 000 sur deux ans de la Fondation du bien-être animal du Canada, afin de compléter un sixième module éducatif et de le convertir, ainsi que les 5 autres modules, en version disponible en ligne en vue d’une distribution nationale.La BCSPCA offre présentement 5 modules éducatifs en version CD/DVD sur les sujets suivants :

    • La gentillesse compte : module sur l’empathie (de la maternelle à la 2ème année)
    • Sans morsure : prévention des morsures de chien (de la maternelle à la 5ème année)
    • Compagnons pour la vie : la responsabilité de prendre soin d’un animal (de la 3ème à la 5ème année)
    • « Cluck ! » – La vie d’une poule pondeuse (de la 4ème à la 7ème année) ; et
    • Tu peux faire une différence (de la 5ème à la 7ème année).

    Le sixième module portera sur le problème de la surpopulation des animaux de compagnie et sera complété en 2014. Le développement de la version en ligne de ce module et des 5 autres sera initié en 2014 et les modules seront mis en ligne en 2015. Le site internet comprendra des activités interactives en ligne pour compléter chaque module et joindre un auditoire plus vaste.

  • Centre de réadaptation pour les chouettes et les hiboux de la région du Sud de l’Okanagan – www.sorco.org
    SORCO a reçu une subvention de $2 000 de la part de la Fondation du bien-être animal du Canada pour produire un vidéo éducatif et une annonce pour la radio afin d’accroître la sensibilisation sur ce que le public devrait faire s’il trouve un oiseau de proie orphelin ou blessé, ainsi que sur la façon d’interagir avec des oiseaux de proie sauvages. L’initiative diffère des autres vidéos et message d’intérêt public qui touchent les mammifères et les oiseaux chanteurs. Le vidéo sera disponible via YouTube et le site internet du SORCO afin d’aider la communauté à prendre des décisions éclairées sur la meilleure façon de faire face à des situations impliquant des oiseaux de proie dans l’environnement.

Subventions attribuées en 2013

  • Aucune subvention n’a été accordée

Subventions attribuées en 2011

  • Réunions régionales sur les cages de batterie pour les poules pondeuses
    En mai 2011, la FBAC a organisé quatre réunions régionales sur le sujet Y a-t-il un avenir pour les cages de batterie au Canada? Les réunions ont exploré les avantages et les désavantages de cages pour la production d’œufs, particulièrement du point de vue du bien-être animal.
    Des systèmes d’élevage de remplacement disponibles pour la production d’œufs ont été décrits tout en présentant leurs forces et leurs faiblesses. Les producteurs ont discuté les défis pratiques de la production d’œufs dans un système sans cage.
    Les conférenciers à la réunion incluaient le Dr Ian Duncan, président de la FBAC et expert sur le bien-être et le comportement de la volaille, ainsi que la Dre Michelle Jendral, professeure adjointe en comportement et en bien-être de la volaille au Nova Scotia Agricultural College. Un ou deux producteurs d’œufs locaux ont pris la parole à chaque réunion. Des participants de divers domaines ont assisté aux réunions, dont des représentants des associations de l’industrie ovocole et des agences de marketing, des universités, des producteurs et autres.
    Les réunions se sont déroulées à Calgary, à Abbotsford, à Truro et à Ottawa. Un enregistrement vidéo a été réalisé lors de la réunion de Truro et le DVD sera distribué aux facultés agricoles des universités canadiennes, aux comités étudiants pour le bien-être animal et sur demande auprès du bureau de la FBAC. La série complète de 14 vidéos peut être visualisée sur le canal YouTube de la BC SPCA.
  • Normes certifiées de la SPCA
    Le projet de la SPCA de la Colombie-Britannique (BC SPCA), Normes certifiées de la SPCA pour l’évaluation de la boiterie et de la gestion de la douleur chez les bovins et les porcs, qui reçoit l’appui financier de la FBAC, sera bientôt terminé. La société a achevé des normes pour les bovins laitiers et les bovins de boucherie et terminera les normes pour les porcs en 2011. Des ateliers ont été présentés à Vancouver pour former des agents provinciaux spéciaux de la BC SPCA ainsi que des inspecteurs certifiés par la SPCA pour réaliser des protocoles d’évaluation du bien-être animal « axés sur les résultats » : la cotation de la condition physique des bovins de boucherie et des bovins laitiers et une évaluation de la démarche des bovins et des poulets à griller. De plus amples renseignements et des protocoles détaillés sont disponibles sur le site Web de la BC SPCA.
  • Recherche sur le transport des animaux
    Le Dr Michael Cockram, titulaire de la Chaire de bien-être animal de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, continue de travailler à ses deux projets de recherche financés par le FBAC : Transport des animaux à l’abattoir au Canada : pratiques courantes, enjeux de bien-être et contrôle réglementaire et Étude des blessures associées à la manipulation et au transport des chevaux à l’abattoir.
  • Subventions de conférences
    Conformément à son mandat visant à promouvoir l’éducation sur le traitement humain des animaux, la FBAC a fourni une subvention de 2 500 $ au programme de bien-être animal de l’Université de la Colombie-Britannique pour appuyer la conférence P.R.U. Stratton Memorial Lecture et de 2 500 $ au titulaire de la Chaire de bien-être animal de l’Université de Guelph afin d’appuyer la conférence Basil Capes Memorial Lecture. Ces subventions permettent à chaque université d’inviter des conférenciers nationaux et internationaux distingués pour des présentations publiques sur des sujets d’actualité en matière de bien-être des animaux.
  • Comités étudiants pour le bien-être animal
    La FBAC a octroyé des subventions de 2 000 $ pour appuyer les programmes éducatifs des comités étudiants pour le bien-être animal dans chacune des cinq écoles de médecine vétérinaire du Canada – l’Atlantic Veterinary College de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard; la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal; l’Ontario Veterinary College de l’Université de Guelph; le Western College of Veterinary Medicine de l’Université de la Saskatchewan; et la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Calgary.

Subventions attribuées en 2007

Subventions importantes

  • SPCA de la Colombie-Britannique, Vancouver, Colombie-Britannique
    La SPCA de la Colombie-Britannique a lancé en 2002 son programme d’étiquetag et de certification SPCA Certified. Ce programme offre aux consommateurs de la province l’assurance que les produits certifiés proviennent d’animaux élevés conformément aux normes strictes sur le bien-être des animaux de ferme établies par la SPCA de la C.-B. Plus de 1,5 million d’animaux (bovins de boucherie, bovins laitiers, porcs, poules pondeuses et poulets à griller) ont été élevés conformément à ce programme depuis sa mise en oeuvre. La SPCA de la Colombie-Britannique utilisera la subvention de la FBAC pour élargir son programme par la nationalisation des normes existantes, par l’élaboration de nouvelles normes pour les ovins et les dindons et par la publicaiton et la diffusion de ces normes. www.spca.bc.ca Subvention de la FBAC : 20 000 $
  • Hope for Wildlife, Head of Chezzetcook, Nouvelle-Écosse
    La Hope for Wildlife Society, située à Seaforth, en Nouvelle-Écosse, est une installation de réadaptation de la faune et d’éducation relative aux animaux dont le personnel est entièrement constitué de bénévoles. Elle se spécialise dans le soin, le traitement et la réadaptation des mammifères à fourrure sauvages, des oiseaux de mer et des oiseaux chanteurs orphelins ou blessés; elle a traité et libéré des milliers de mammifères et d’oiseaux représentant plus de 200 espèces différentes. L’installation est entièrement habilité et inspecté, aux termes d’une licence fédérale, pour la réadaptation des oiseaux de mer, et aux termes d’une licence provinciale, pour la réadaptation des animaux sauvages. La société a assumé récemment les services de l’Atlantic Raptor Rehabilitation Centre, qui fournit des soins aux oiseaux de proie malades, blessés ou orphelins. La subvention de la FBAC sera utilisée pour appuyer les élément éducationnels du programme de réadaptation des oiseaux de proie. Subvention de la FBAC : 3 850 $
  • Nouveau comité sur le bien-être des animaux de l’Association des médecins vétérinaires du Nouveau-Brunswick et de la SPCA du Nouveau-Brunswick
    Des contraintes financières empêchent de nombreux refuges pour animaux du Nouveau- Brunswick de compter dans leur personnel des techniciens en hygiène vétérinaire. Les euthanasies nécessaires en raison d’une maladie ou d’une surpopulation dans les refuges sont exécutées par du personnel non spécialisé. La subvention fournie par la FBAC permettra à l’Association des médecins vétérinaires du Nouveau-Brunswick d’offrir un programme de formation pour le personnel des refuges de l’ensemble de la province, lequel vise à garantir que l’euthanasie sera exécutée avec compassion et sans cruauté et qui traitera de la sécurité et du stress des membres du personnel. www.spca-nb.ca,www.nbvma-amvnb.ca Subvention de la FBAC : 5 000 $
  • L’Island Wildlife Natural Care Centre, Salt Spring Island, Colombie-Britannique
    L’Island Wildlife Natural Care Centre aide les oiseaux et la faune terrestre de l’ensemble des îles Gulf et de l’île de Vancouver; il est le seul centre de secours aux mammifères marins ouvert à l’année au Canada. Les fonds provenant de la FBAC seront utilisés pour offrir une bourse en réadaptation de la faune qui permettra à un(e) stagiaire d’être formé(e) et de participer aux activités du Centre, notamment en matière de diagnostic, de traitement médical, de nécropsies, de sauvetage et de remise en liberté d’animaux sauvages, de leur alimentation et de leurs soins quotidiens. Subvention de la FBAC : 3 600 $

Petites subventions

  • Le Highland Animal Relief Team, Bancroft, Ontario
    Le Highland Animal Relief Team dessert une vaste région géographique où les taux de chômage et de pauvreté sont élevés. Des fonds de la FBAC ont été utilisés pour appuyer le programme de stérilisation / castration de cet organisme destiné aux animaux des ménages à faible revenu.  Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Le Western College of Veterinary Medicine, University of Saskatchewan 
    La Foêt modèle de Foothills met en oeuvre un programme de recherche sur le grizzly qui met l’accent sur l’évaluation des populations de cet animal; sur l’évaluation de la réaction du grizzly aux activités humaines et sur l’identification de l’état de son habitat afin de fournir aux gestionnaires des terres des outils leur permettant d’intégrer les besoins de l’ours grizzly dans leur cadre de décision relatif à la gestion des terres. Des chercheurs du WCVM utiliseront les fonds de la FBAC pour appuyer un projet intitulé Evaluating capture with culvert trap in Foothills Model Forest Grizzly Bear Research Program; Effects on grizzly bear health and welfare. Si les pièges à fosse affectent moins la santé des grizzlys que les collets qui retiennent une patte, leur utilisation assureront un meilleur traitement des ours capturés vivants. www.usask.ca/wcvm Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Le Golden Women’s Resource Centre, Golden, Colombie-Britannique
    Le Golden Safe Homes Program offre un refuge et un appui aux femmes et aux enfants qui fuient la violence. Il dessert une région rurale isolée d ’East Kootenays et déploie activement des efforts pour mettre fin à la violence envers les femmes et les enfants en fournissant un refuge 24 heures sur 24 et des services d’intervention et de soutien en cas de crise. Le financement de la FBAC servira à régler les coûts requis pour placer à long terme les animaux de compagnie des clients dans un chenil lorsque cela est nécessaire, aidant ainsi les femmes à fuir les situations de violence et à suivre des programmes de traitement sans devoir abandonner leurs animaux favoris.  Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • La Turtle Gardens Animal Rehabilitation Society, Topley, Colombie-Britannique 
    La mission de Turtle Gardens est de réduire le nombre d ’animaux non désirés dans la région de Bulkley Valley, située dans le nord de la Colombie-Britannique. Elle offre un programme de stérilisation / castration et de relocalisation des animaux abandonnés dans des foyers. Les fonds de la FBAC serviront à appuyer ce programme de stérilisation / castration. www.turtlegardens.petfinder.com Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Saving Animals at Risk, Port Hawkesbury, Nouvelle-Écosse 
    Ce refuge dirigé par des bénévoles a connu une situation de crise mettant en cause son approvisionnement en eau. La subvention de la FBAC aidera à l ’aménagement d’une nouvelle source d’eau. Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Clubs universitaires de protection des animauxLa FBAC a offert des subventions de 2 000 $ pour appuyer les programmes de sensibilisation des clubs de protection des animaux des quatre collèges vétérinaires du Canada – le collège vétérinaire de l’Atlantique, à l’University of Prince Edward Island; la faculté de médicine vétérinaire de l’Université de Montréal; le collège vétérinaire de l’Ontario, à l’University of Guelph; et le Western College of Veterinary Medicine, de l’University of Saskatchewan.

Subventions attribuées en 2006

  • SPCA de la Colombie-Britannique, Vancouver, Colombie-Britannique
    La FBAC a attribué à la SPCA de la Colombie-Britannique une subvention d’envergure pour préparer une soumission appronfondie en réponse à une demande faite par l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour que la SPCA contribue aux modifications à la réglementation fédérale du transport des animaux. Le rapport, qui comprend des recommandations sur six domaines de préoccupation majeurs, a été présenté conjointement à l’ACIA par la SPCA de la Colombie-Britannique, la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux et la SPCA de l’Ontario. Il est disponible sur les sites Web de ces organismes. www.spca.bc.ca, www.cfhs.cawww.ontariospca.ca. Subvention de la FBAC : 10 000 $
  • La Canadian Marine Environment Protection Society, Vancouver, Colombie-Britannique 
    La Canadian Marine Environment Protection Society (CMEPS) travaille à sensibiliser les Canadiens à la nécessité de protéger les écosystèmes océaniques naturels restants en raison de leur importance biologique et culturelle. Les fonds de la FBAC ont aidé la CMEPS à assumer les coûts de production d ’une nouvelle publication intitulée Canada’s Beluga Whale: Hunted, Poisoned, Unprotected, un rapport sur la biologie et l’état des populations de bélugas dans l’Arctique canadien, où ces populations demeurent à risque en raison d’une chasse excessive, du réchauffement climatique mondial et des contaminants toxiques. www.cmeps.org. Subvention de la FBAC : 5 000 $
  • Le Highland Animal Relief Team, Bancroft, Ontario
    Le Highland Animal Relief Team dessert une région géographique étendue où les taux de chômage et de pauvreté sont élevés. Les fonds de la FBAC ont été utilisés pour appuyer le programme de stérilisation / castration de cet organisme destiné aux animaux des ménages à faible revenu.  Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • L’Island Wildlife Natural Care Centre, Salt Spring Island, Colombie-Britannique
    L’Island Wildlife Natural Care Centre aide les oiseaux et la faune terrestre de l’ensemble des îles Gulf et de l’île de Vancouver; il est le seul centre de secours aux mammifères marins ouvert à l’année au Canada. Les fonds provenant de la FBAC ont été utilisés pour offrir des bourses à deux stagiaires qui ont été formés et ont participés aux activités du Centre, notamment en matière de diagnostic, de traitement médical, de nécropsies, de sauvetage et de remise en liberté d’animaux sauvages, de leur alimentation et de leurs soins quotidiens. Subvention de la FBAC : 7 200 $
  • La Meow Foundation, Calgary, Alberta
    La Meow Foundation facilite le sauvetage des chats errants et abandonnés et leur offre des soins intérimaires jusqu’à ce qu’on leur trouve des foyers d’adoption. Les fonds de la FBAC ont été utilises pour acheter des puces d’identification électroniques qui font en sorte que les chats rescapés ont une identification permanente avant d’être confiés à un nouveau propriétaire. www.meowfoundation.com. Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Le Northwest Animal Shelter, Smithers, Colombie-Britannique
    Le Northwest Animal Shelter est un organisme dirigé par des bénévoles qui dessert une zone de 70 000 km2 dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique. Les fonds de la FBAC, ainsi que l’aide fournie par des vétérinaires locaux, des bénévoles et la collectivité, ont été utilisés pour appuyer le programme de ce refuge visant la réduction de la surpopulation d’animaux favoris, qui s’est traduit par la stérilisation / castration de 65 chats et de 3 chiens provenant de ménages à faible revenu. Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Le Wild at Heart Refuge Centre, Lively, Ontario
    Le Wild at Heart Refuge Centre offre des services de traitements vétérinaires et de réadaptation qu’il prodigue chaque année à entre 200 et 500 animaux sauvages qui se retrouvent orphelins, malades ou blessés afin qu’il puissent être remis en liberté dans la nature. Les animaux traités comprennent principalement des passereaux, des oiseaux aquatiques, des rapaces, de petits mammifères et de grands mammifères juvéniles. Les fonds de la FBAC ont été utilisés pour acheter du matériel vétérinaire. Subvention de la FBAC : 1 000 $
  • Zoocheck Canada, Toronto, Ontario
    Zoocheck Canada est un organisme caritatif national de protection des animaux établi afin de promouvoir et de protéger les intérêts et le bien-être des animaux sauvages. Les fonds de la FBAC ont été utilisés pour aider la distribution de la trousse d’éducation de Zoocheck sur les animaux sauvages en captivité. Let’s Go Wild! Facilitating an Understanding and Appreciation of Life and Animals, Primary and Junior Levels. Cette trousse a maintenant été envoyée à des centaines d’école de l’ensemble du pays. www.zoocheck.com. Subvention de la FBAC : 2 500 $
  • Clubs universitaires de protection des animaux
    La FBAC a offert des subventions de 2 000 $ pour appuyer les programmes de sensibilisation des clubs de protection des animaux des quatre collèges vétérinaires du Canada – le collège vétérinaire de l’Atlantique, à l’University of Prince Edward Island; celui de la faculté de médicine vétérinaire de l’Université de Montréal; le collège vétérinaire de l’Ontario, à l’University of Guelph; et le Western College of Veterinary Medicine, de l’University of Saskatchewan.

Bourses de voyage pour étudiants – 2005

La FBAC a tenu un concours national et invité des étudiants universitaires en médecine vétérinaire, en agriculture ou en biologie à décrire comment la protection des animaux au Canada bénéficierait de leur assistance à cette conférence. La FBAC a reçu d’excellentes soumissions de la part d’étudiants de l’ensemble du pays. Les soumissions gagnantes, qui démontraient toutes les deux une connaissance philosophique très développée de la question de la protection des animaux, étaient les suivantes :

  • Lizete Valdmanis , étudiante au Collège vétérinaire de l’Ontario, Université de Guelph
  • Michelle Jendral , étudiante au doctorat en protection des volailles à l’Université de l’Alberta.Lizete et Michelle recevront chacune 1 500  $ en bourse de voyage de la FBAC.

La Fondation du bien-être animal du Canada attribue également des bourses de voyage à trois étudiants de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal a Saint-Hyacinthe, afin qu’ils assistent à la conférence de CIWF. Ces bourses sont attribuées grâce au fonds pour les projets spéciaux du Québec de la FBAC. Les noms des lauréates sont :

  • Manon Veillette
  • Marie-Ève Turcotte
  • Michèle Legeault

Un programme exceptionnel a été prévu pour la conférence de CIWF dont les conférenciers d’honneur proviennent du monde entier. Le président de la FBAC, Ian Duncan, y fera une présentation intitulée « The changing concept of animal sentience » (le concept changeant de sentience animale).

La FBAC est d’avis que les étudiants canadiens tireront des avantages fantastiques de leur assistance à la conférence, et c’est avec plaisir qu’elle leur offre cet appui financier.

Subventions attribuées en 2005

  • SPCA de la Colombie-Britannique, Vancouver, Colombie-Britannique
    La SPCA de la Colombie-Britannique a inauguré en 2002 le premier programme « certifié par la SPCA » pour l’étiquetage des animaux de ferme et la certification de leur bien-être. Dix fermes de la Colombie-Britannique, incluant des exploitations produisant des œufs, des poulets à griller et des bovins de boucherie, sont actuellement certifiées comme étant conformes aux normes d’élevage de la SPCA. Le financement fourni par la FBAC permettra à la SPCA de la C.-B. d’entreprendre la prochaine étape et d’élaborer des normes sur le transport et l’abattage des poulets, des bovins et des porcs. Une procédure de vérification et une liste d’inspection à cocher, fondée sur des points critiques à maîtriser, seront élaborées. Subvention de la FBAC : 5 000 $
  • Cobequid Wildlife Rehabilitation Centre, Brookfield, Nouvelle-Écosse
    Les déversements accidentels d’hydrocarbures, causés par la décharge illégale et souvent anonyme d’eau de cale huileuse et d’autres eaux usées provenant de navires, ont un impact dévastateur sur les oiseaux marins dans l’est du Canada. Plus de 30 000 oiseaux marins périssent chaque année à cause de ces déversements. Le Cobequid Wildlife Rehabilitation Centre utilisera les fonds attribués par la FBAC pour acheter le matériel nécessaire au rétablissement et à la remise en liberté des oiseaux souillés d’huile. Subvention de la FBAC : 7 650 $
  • Refuge pour animaux du comté de Carleton, agglomération de Richmond, Nouveau- Brunswick
    Le Carleton County Animal Shelter dessert une zone de plus de 100 milles carrés et utilisera sa subvention pour un programme de stérilisation et de castration destiné aux animaux appartenant à des familles à faible revenu et pour des programmes de sensibilisation aux traitements non cruels des animaux. Subvention de la FBAC : 3 000 $
  • Winnipeg Humane Society, Winnipeg, Manitoba
    Les animaux ayant des problèmes de comportement sont souvent euthanasiés, même si un grand nombre d’entre eux peuvent être traités par des experts qualifiés. La Winnipeg Humane Society a mis sur pied un service de consultations relatives à ces problèmes de comportements. Ce service offre des consultations sur les comportements canins et félins ainsi qu’une formation aux propriétaires d’animaux de compagnie de Winnipeg et des environs. Les fonds de la FBAC aideront à former le personnel dans le cadre d’un atelier clinique sur la médecine vétérinaire comportementale. Subvention de la FBAC : 3 700 $
  • Save Old Souls Senior K-9 Rescue, Medicine Hat, Alberta
    L’organisme Save Old Souls Senior K-9 Rescue fournit des soins à des chiens âgés non désirés et abandonnés et aide les propriétaires en leur offrant une solution de rechange à l’euthanasie lorsqu’ils ne sont plus capables de garder leurs compagnons en raison de leur admission dans un établissement de soins à long terme, d’une séparation ou d’un divorce, d’un décès dans la famille et d’autres causes. Ces soins comprennent la castration, les soins dentaires et la chirurgie si nécessaire ainsi que la vaccination, des régimes spéciaux et l’hébergement jusqu’à ce que l’on ait trouvé un foyer permanent. Subvention de la FBAC : 2 000 $
  • Wildlife Rehabilitation Society of Edmonton, Edmonton, Alberta
    La Wildlife Rehabilitation Society of Edmonton a aidé plus de 7 500 animaux sauvages au cours des 15 dernières années. Les fonds de la FBAC permettront à un membre du personnel d’assister à la conférence internationale de l’International Wildlife Rehabilitators Council pour perfectionner sa connaissance des espèces, apprendre différents types de traitements médicaux et de réadaptation et échanger des idées sur la réadaptation des animaux sauvages. Subvention de la FBAC : 1 340 $
  • Whistler Animals Galore Society, Whistler, Colombie-Britannique
    La Whistler Animal Galore Society collabore avec le Conseil de bande de Mount Currie afin de mettre sur pied un projet de stérilisation / castration et de s’occuper ainsi des problèmes causés par les meutes de chiens errants et les attaques faites par les chiens sur des personnes, du bétail et des animaux sauvages. Le programme sera mis en oeuvre conjointement à un programme de prévention des morsures de chien et de sensibilisation au bien-être des animaux destiné aux enfants de Mount Currie. Subvention de la FBAC : 7 000 $
  • Island Wildlife Natural Care Centre, Salt Spring Island, Colombie-Britannique
    L’Island Wildlife Natural Care Centre aide les animaux sauvages de l’ensemble de la Colombie-Britannique; il est le seul centre de secours aux mammifères marins ouvert à l’année au Canada. Les fonds provenant de la FBAC appuieront le programme de stages en réadaptation des animaux sauvages du Centre, qui forme chaque année jusqu’à 16 stagiaires en réadaptation des oiseaux et des mammifères terrestres et marins, notamment en matière de diagnostic, de traitement médical, de nécropsies, de sauvetage et de remise en liberté d’animaux sauvages, de leur alimentation et de leurs soins quotidiens. Subvention de la FBAC : 7 500 $
  • Marmot Recovery Foundation, Vancouver, Colombie-Britannique
    La marmotte de l’île de Vancouver est l’un des mammifères les plus menacés de disparition au Canada. Les efforts de rétablissement de sa population sont mis au défi par les prédateurs. La Marmot Recovery Foundation utilisera les fonds attribués par la FBAC pour des activités de recherche et d’essai sur le terrain d’une nouvelle technique, non létale, de gestion des prédateurs, laquelle sera appliquée à l’un des prédateurs les plus communs de la marmotte, le couguar, et pour contribuer aux connaissances accumulées qui servent aux efforts de rétablissement d’autres espèces en danger de disparition à l’échelle régionale, nationale et internationale. Subvention de la FBAC : 5 000 $
  • Clubs universitaires de bien-être des animaux
    La FBAC offre des subventions de 1 500 $ aux clubs étudiants de bien-être des animaux de chacun des quatre facultés de médecine vétérinaire du Canada (l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, l’Université de Montréal, l’Université de Guelph et l’Université de la Saskatchewan). Ce financement aidera ces clubs à mettre en oeuvre des programmes de sensibilisation, en particulier la tenue de séminaires avec conférenciers invités provenant de l’extérieur de leur province.